fbpx

Il était une fois… dans l’ouest

Film de légende, chef d’œuvre du cinéma de genre western, « Il était une fois dans l’Ouest » (titre original : C’era una volta il West) est un western italo-américain de Sergio Leone réalisé en 1968 et sorti en salle en Italie la même année et en 1969 dans le reste du monde.

L’action du film se passe lors de la conquête de l’Ouest américain et évoque la rivalité des intérêts pour l’appropriation des terres que traverse la construction du chemin de fer. Sa particularité réside dans la mise en scène de différents personnages représentatifs des westerns classiques américains pour mieux les détourner.

Le film décrit deux conflits se déroulant à Flagstone, une ville fictive de l’Ouest américain, avec la lutte autour de l’arrivée du chemin de fer pour la ville et une vengeance d’un homme contre un tueur froid et sanguinaire interprété par Henry Fonda. On y retrouve l’actrice Claudia Cardinale qui hérite du rôle d’une jeune veuve au grand cœur, c’est le seul personnage féminin du film de Leone et pour lequel il a une attention particulière et centrale. Henry Fonda, acteur américain et star renommée pour ses rôles de héros, y campe pour la première fois un tueur sans scrupules embauché par le patron du chemin de fer pour éliminer les obstacles susceptibles de venir contrecarrer son projet et Charles Bronson interprète un mystérieux vengeur anonyme et taciturne.

« Il était une fois dans l’Ouest » est considéré comme l’un des plus grands films du cinéma mondial, l’un des plus influents dans le genre western. Il constitue une œuvre classique et fondatrice du genre qui sera par la suite appelé le western spaghetti.

Le tournage s’est déroulé d’avril à août 1968 aux États-Unis, en Espagne (Andalousie) et en Italie. Pour les scènes extérieures, le film a été tourné à Monument Valley en Arizona, dans la région de Moab dans l’Utah ainsi qu’en Andalousie. L’Andalousie, et son désert de Tabernas, est depuis 1963 très prisée par Sergio Leone, initiateur du genre western spaghetti. Après avoir parcouru le Nouveau-Mexique, l’Arizona, l’Utah, il sélectionne définitivement ce site et cette région pour ses décors naturels similaires à ceux de l’Arizona et de surcroît, vierges de toute implication humaine et la lumière si belle et puissante pour les prises de vues.

Ainsi, pour les besoins du film, Sergio Leone fait construire la ville de Flagstone au sud de Guadix, près de La Calahorra. La gare de Cattle Corner où se déroulent les premières quatorze minutes du film sans aucun dialogue est située à la sortie sud de Guadix. La demeure des Mac Bain, Sweetwater, a été bâtie par Carlo Simi, chef décorateur de Sergio Leone et non loin de Tabernas et des décors construits pour la trilogie du Dollar en 1963. La maison McBain existe toujours aujourd’hui, près de Tabernas.

Par la suite, ces décors naturels et constructions typiques de l’ouest américain, seront repris et utilisés dans de nombreuses productions. Les décors de Fort Bravo étant le plus imposant et utilisé, depuis 2010, dans le cadre de l’aventure immersive exclusive: l’Ultime Western.

Dans la longue et mythique scène d’ouverture du film, un homme, joueur d’harmonica, arrive en train, dans une gare au milieu du désert. Trois tueurs, vêtus de cache-poussière, sont envoyés par le bandit Frank pour l’attendre sous la chaleur torride. La séquence se prolonge pendant l’arrivée du train, filmée de très loin et, quand le train s’éloigne, le joueur d’harmonica et les tueurs se font face. Après un duel de regards silencieux, le joueur d’harmonica abat les trois hommes avec son revolver. Cette scène incontournable est devenue l’un des emblème de la réalisation à la Sergio Leone, le tout servi par la musique grandiose d’Ennio Morricone.

Share:

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
On Key

Related Posts

Uchronie

The Lincoln War dans l’ultime western

Historiquement connue sous le nom de « La guerre du comté de Lincoln » cet épisode historique est une guerre de territoire en 1878 dans le Territoire du Nouveau-Mexique. Une querelle célèbre à cause de la participation d’un certain… Billy the Kid

Read More »